Jean Arcelin

Né à Paris en 1962, Jean Arcelin considère la peinture comme un dialogue avec ses contemporains.
Après des études à l’école Charpentier, une licence d’histoire de l’art en Sorbonne, il travaille en atelier avec des maîtres qui développent son goût pour la peinture du XVIIe et XVIIIe siècle. Utilisant toutes les références, ne se privant, à l’image des baroques, d’aucun effet, il fait voyager le spectateur dans des lieux majestueux ou surannés (calanques, neiges alpines, bibliothèques, divans cramoisis…) L’espace est donc un des mots-clés de cette peinture vivante exécutée d’un geste rapide et spontané.
Figuratif sans complexe, il se définit comme un faux réaliste.

Les tableaux de Jean Arcelin sont de pures compositions personnelles et imaginées, peintes « alla prima », sans appuis photographiques et, bien entendu sans rétroprojection, ni procédé d’impression de pigments. 

Il en est de même pour ses portraits qui sont réalisés exclusivement d’après nature, à la pose.

Il expose régulièrement depuis 1988 en France, Suisse, Etats-Unis.
Découvert dans une galerie parisienne du côté de Beaubourg en 1989 où il exposait des paysages urbains pathétiques. Coup de foudre !

 

9ème exposition à la galerie Fert en 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01 janvier, 2013